Pages

Mum life #1 :: LIFESTYLE

vendredi 2 octobre 2015


Dans la lignée de mes articles sur la maternité (que vous pouvez retrouver ici), j'ai eu envie de continuer à raconter par ici mes aventures de nouvelle maman. Vous avez été très nombreuses à adorer ces articles, et j'avoue que pour ma part ils me permettent de me souvenir de ces moments si particuliers. Voici donc un récap' de ces 3 premiers mois avec Gabin, et j'en ai des choses à raconter ! J'espère juste arriver à me souvenir de tout tellement les changements ont été rapides en si peu de temps...



Au quotidien

Alors que je m'attendais à ce que le premier mois soit le plus difficile, il s'est avéré que tout s'est déroulé de façon assez naturelle, "fluide". Lorsque nous sommes rentrés de la maternité tout s'est bien passé et ce notamment grâce au rythme de tétées de Gabin qui était réglé comme du papier à musique, notamment la nuit. Les réveils se faisaient toujours au même moment à même pas 10 minutes près !
A côté de ça pas de pleurs: Gabin restait calmement dans mes bras ou dans son transat sans broncher. Ce qui m'a notamment permis de faire des siestes et finalement de ne pas beaucoup sentir la fatigue.

Août par contre a été beaucoup plus rock'n roll, Gabin a eu très mal au ventre, ne dormait plus la journée ni la nuit et pleurait quasi tout le temps. Je voyais bien qu'il avait très mal au ventre et je savais également que ça n'était pas des coliques. Son transit fonctionnait parfaitement bien à la maternité et les semaines qui ont suivi, mais depuis peu justement il se dégradait. J'ai donc retiré de mon alimentation tous les éléments qui pouvaient potentiellement lui faire mal au ventre (épices, produits laitiers, ingrédients difficiles à digérer, eaux minérales, d'ailleurs si vous allaitez je vous conseille de ne prendre que de l'eau de source !) mais rien n'y faisait. J'ai testé les massages pour le soulager, la bouillotte sur le ventre mais en vain. Finalement, à force de me creuser la tête à savoir ce qui pouvait bien lui faire mal j'ai fini par arrêter les vitamines que l'on m'avait prescrites à la maternité (Uvesterol ADEC). Alors je ne vais pas rentrer dans les polémiques des médicaments/vaccins etc... car tout cela est un sacré bazar où finalement il est difficile de tirer le vrai du faux, mais le fait est que 24h après avoir arrêté de lui administrer ces vitamines le comportement de Gabin a changé radicalement: il a recommencé à sourire et gazouiller (ce qu'il a commencé à faire à ses 3 semaines mais du coup ne faisait quasi plus), son transit est redevenu normal et surtout régulier (un vrai coucou Suisse!) et il s'est remis à dormir paisiblement la nuit.
Hallelujah ! Car autant juillet j'avais la pêche, autant août j'étais à côté de mes pompes. Il m'est même arrivé la nuit d'aller chercher Gabin dans son lit, de m'installer dans le canapé pour lui donner la tétée et... de m'endormir avec lui dans les bras sans qu'il puisse même aller manger. Et de me réveiller 1h après sans arriver à me souvenir s'il avait mangé ou pas ! J'ai également oublié une fois de rallumer le baby-phone et me suis réveillée comme une fleur à 7h du matin. J'avais donc dormi depuis 2h et zappé la tétée de 4h du matin en beauté ! Mais Gabin n'avait visiblement pas trop bronché, je me dis que s'il avait vraiment eu faim il aurait su se faire entendre ;) .

Après cet épisode houleux tout est rentré dans l'ordre: Gabin est toujours très bien rythmé au niveau des tétées ce qui, une fois de plus, me facilite pas mal le quotidien notamment en terme d'organisation. Et puis j'ai donc pu profiter à fond de ses gazouillis et sourires qui avaient quasi disparus pendant 3 semaines !

Concernant la "vie sociale", après avoir passés 15 jours à la maison je commençais à sérieusement perdre patience et avais besoin de sortir prendre l'air. Mais ces 2 semaines sont également le temps qu'il m'a fallu pour avoir assez confiance en moi pour sortir car aussi stupide que cela puisse paraître je n'étais franchement pas à l'aise à l'idée de sortir (et de "m'exposer") avec une poussette. J'y suis donc allée progressivement: un aller-retour chez la sage-femme pour commencer, une soirée chez des amis ensuite et la machine était lancée ! Et pour le coup j'étais tous les jours en vadrouilles: balades, restos, soirées, ... je ne me suis finalement rien empêché (mis à part les bars en extérieur le soir pour éviter la fumée de cigarette) pour à la fois me permettre de continuer à avoir une vie sociale et habituer Gabin à s'adapter le plus possible à être amené partout.


Ce que j'ai appris

J'ai appris pas mal de choses ces 3 derniers mois. Tout d'abord à surmonter mes appréhensions face aux nouvelles situations, souvent les plus banales comme utiliser la poussette** (j'ai eu de sacrés moments de solitudes les premières fois où je suis sortie avec, elle m'aura provoqué de belles montées de chaleur notamment pour la monter/ranger!), sortir avec et avoir l'impression que tous les yeux sont rivés sur moi (alors que... pas du tout ah ah ah), nouer l'écharpe de portage, voire même mettre le thermomètre dans les fesses de Gabin pour lui prendre sa température ! Ce sont pleins de petits gestes du quotidien qu'il faut apprendre, intégrer afin qu'ils deviennent des automatismes. Et alors qu'avant j'avais tendance à repousser au lendemain, là j'avoue que je n'ai pas d'autres choix que de me jeter à l'eau. Ce qui n'est finalement pas plus mal ! Peut-être même d'ailleurs que cela va se répercuter dans ma vie de tous les jours pour les tâches autres que celles relatives à Gabin ? J'espère bien, cela me permettrait d'enfin remettre du lave-vitre dans le réservoir de ma voiture qui est vide depuis... presque 1 an...

J'ai appris également à accepter de faire des erreurs et ne pas être trop exigeante avec moi-même. Je ne trouve pas qu'être mère soit quelque chose d'inné, j'ai plus l'impression que c'est une sorte d'apprentissage quotidien qui demande beaucoup de flexibilité (notamment d'esprit), d'adaptabilité et de remise en question. Du coup, je ne me mets aucune pression et part du principe que je fais du mieux que je peux et que quoiqu'il arrive, je ferai des erreurs. Je tente: des fois ça marche et d'autres fois non. Et lorsque je suis face à un échec je me force à aller de l'avant en me disant que la prochaine fois je ferai mieux, et évite à tout prix de m'en vouloir (ce qui n'est pas tout le temps facile à faire, je vous l'accorde).

Bon et sinon dernier détail, suis-je la seule à ne pas entendre mon bébé pleurer quand je dors ? Car après sondage de toutes mes amies il semblerait vraiment que ce soit le cas ah ah ah. J'ai un sommeil très profond et même si de vrais pleurs intenses me réveillent (et encore, je suis toujours réveillée après Mathieu!) je n'entends pas forcément lorsqu'il chouine ou gazouille (bon, dans le cas des gazouillis cela n'est pas si "grave")... moi qui pensait que lorsque l'on était maman on entendait forcément les moindres bruits de son enfant cela m'a un peu perturbée au début !


Ce que je n'ai pas réussi à gérer

Je suis une très très grande indépendante. Etre seule ne me dérange pas (au contraire), je déteste dépendre de quelqu'un mais ce que je déteste encore plus c'est avoir quelqu'un qui dépend de moi. Autant vous dire que la seule chose qui m'inquiétait un peu lorsque j'étais enceinte était de savoir comment j'allais réussir à m'adapter à ce changement radical. Verdict? Je ne vais pas vous mentir, c'est vraiment là où j'ai le plus de mal au quotidien. Attention, je ne dis pas que je n'aime pas m'occuper de Gabin car ce n'est pas du tout le cas, au contraire je m'éclate à le voir s'éveiller jour après jour et me surprends à être parfois beaucoup plus "maternelle" que ce à quoi je m'attendais venant de moi! Mais parfois j'ai aussi envie et besoin de souffler un peu et c'est là où j'ai du mal à gérer. Car il m'arrive de perdre patience, d'être irritable, et malheureusement Gabin le ressent et cela se répercute sur lui. Je m'efforce du mieux que je peux pour me détendre lorsque je sens que "ça monte", j'anticipe pour ne pas m'énerver mais je me rends à l'évidence et je me connais assez pour savoir que je ne vais pas arriver à tenir jusqu'au 6-7 mois de Gabin, période à laquelle je pensais le mettre chez la nounou. Et du coup je suis en train de me demander si d'ici peu je ne vais pas l'y mettre quelques demies journées. J'avoue que dans un premier temps j'ai eu un peu de mal à accepter cela me disant que je pouvais faire un effort et que j'étais une sacrée égoïste, mais j'ai également conscience de mes limites et au final il sera certainement mieux avec la super nounou qui va s'occuper de lui qu'avec une maman qui perd patience et n'est pas à fond dans ce qu'elle fait. Et je suis sûre que de cette façon les moments que l'on passera ensemble n'en seront que mieux !
Alors en effet, cela peut paraître très égoïste voire peut être choquant pour certaines (j'ai d'ailleurs beaucoup hésité à l'écrire sur le blog) mais pour l'instant c'est pour nous la meilleure solution. D'autant plus que j'ai recommencé à travailler depuis mi-août, je travaille à la maison et à vouloir tout faire bien je perds énormément en productivité car je ne peux pas tout faire à 100%.
Je me laisse encore quelques semaines pour voir... car j'avoue que malgré tout je préfère garder Gabin avec moi ;)


Ce qui m'a surprise

Lorsque Gabin a du mal à s'endormir je me suis mise à lui chanter une petite berceuse toute douce sans savoir d'où celle-ci me venait. Un jour j'ai réalisé que, quand même, cela m'étonnait que j'ai inventé cette chanson et j'ai donc demandé à ma mère si elle ne nous chantait pas quand nous étions petits une berceuse où il est question de bateaux tout en lui chantonnant l'air. Et bingo, la réponse était affirmative. Vous imaginez que mon cerveau a donc gardé cet air (et quelques paroles) dans un coin, bien au chaud, pendant presque 30 ans pour ensuite le ressortir au moment où j'ai moi-même eu besoin de bercer mon enfant ? Je trouve ça complètement fou !


Mon corps et moi

L'une des questions que l'on se pose avant, pendant et après la grossesse (à moins d'avoir la chance d'être super bien gâtée par la nature) est de savoir comment notre corps va réagir: va t'on beaucoup grossir ? Retrouver notre corps ? Perdre vite nos kilos ou au contraire les stocker ?
Pour ma part j'ai laissé mon corps faire un peu ce qu'il voulait, j'ai écouté ses besoins sans penser aux kilos qu'il faudrait perdre après. Au total j'ai donc pris 15kg au cours de ma grossesse et finalement en avais déjà perdu 10 fin août, et ce sans rien faire de particulier. Je préfère laisser à mon corps le temps lui aussi de se remettre de ces presque 12 mois de bouleversement plus ou moins intenses et y aller progressivement. Je n'ai bien sûr pas retrouvé mon physique d'avant, mais j'ai été (agréablement) surprise de voir que j'ai assez vite fondu. Bien sûr mon ventre n'est vraiment pas tonique (je me demande parfois si mes abdos ne sont pas restés coincés dans mon dos ! ah ah), j'ai de jolies poignées d'amour et surtout une belle paire de "lunch box" (entendez par là: ma poitrine) que j'ai pour le coup un peu de mal à assumer mais je fais avec. J'ai repris le sport en douceur, depuis 2 semaines j'ai commencé la barre à terre et le pilates pour entre autre réveiller mes abdos endormis mais aussi refaire travailler mon corps (même si jusqu'au 8ème mois de grossesse j'ai quand même fait un minimum d'exercice physique en suivant des cours de gym du dos), et je vais ensuite y aller crescendo pour attaquer la partie cardio et endurance.
En ce qui concerne ma poitrine je lui laisse vivre sa vie, pour l'instant elle fait son job de cantine et quand elle en aura fini on verra bien (même si j'espère qu'elle retrouvera sa taille initiale).
Je ne ferme toujours pas mes jeans, ni mes jupes, et mes robes coincent au niveau du buste. C'est un peu frustrant voire même parfois sacrément handicapant (je suis de mariage dans 10 jours et je ne vous raconte même pas la galère que ça a été pour me trouver une tenue qui m'aille, surtout que faisant partie des demoiselles d'honneur nous avions une couleur "imposée") et je porte finalement souvent les mêmes choses. Même si pour l'instant je le prends encore avec "philosophie", j'avoue que je commence sérieusement à me lasser...


Je me sens

Je suis contente d'avoir passé la "tempête" des 3 premiers mois, qui a été beaucoup plus facile que ce à quoi je m'attendais. Finalement me lever la nuit n'a pas été si contraignant que ça (une fois de plus merci les tétées à horaires quasi-fixes) du coup j'ai été fatiguée, mais pas exténuée. Je suis consciente que ce n'est que le début et qu'il ne faut pas crier victoire, mais je me dis que c'est déjà ça de gagné ;)


Et Gabin ?

Premiers gazouillis et sourires de reconnaissance le week-end de ses 3 semaines (je ne vous raconte même pas lorsqu'il m'a sourit volontairement pour la première fois...), première nuit complète à presque 2 mois, + 1kg et +5 cm chaque mois depuis sa naissance... je ne serais pas très originale en disant qu'il grandit et surtout change à une vitesse folle. Et mis à part les petits soucis du mois d'août, c'est un bébé super calme qui ne pleure que quand il a faim, assez autonome, et qui ne supporte pas rester assis et préfère de loin être à la verticale notamment pour pouvoir pousser sur ses jambes afin de se tenir bien droit, son jeu favori. Je n'ai pas vraiment de point de repère du coup je ne me rends pas compte si tous les bébés à 2 mois 1/2 - 3 mois sont pareils (par exemple lorsqu'il est allongé sur le dos et que je le tire par les mains pour le relever il raidit ses jambes et se met debout en suivant, sans passer par la position assise) mais je ne pensais pas qu'il serait "tonique" comme cela si tôt. Bien sûr je ne m'attends pas à ce qu'il marche le mois prochain hein, mais je ne sais pas, dans ma tête à 3 mois un bébé était encore tout chamallow. 
C'est en tout cas génial de le voir découvrir le monde qui l'entoure un peu plus chaque jour ! Dernière découverte en date? Sa main droite! Depuis cette semaine il peut passer de trèèèès longues minutes à l'observer sans broncher ;)


** Dernière aventure en date avec la poussette: le parking souterrain. A moins d'avoir 20 minutes à perdre, je vous conseille de ne jamais JAMAIS vous garer dans un parking souterrain en arrière (coffre de la voiture orienté vers le mur) ou, après avoir déballé la poussette, installé bébé, changé sa couche et pris toutes vos affaires, vous réaliserez que vous êtes finalement coincée et que vous allez devoir tout RE-EMBALLER pour tout refaire de nouveau (le changement de couche en moins, heureusement) mais côté route car la poussette NE PASSE PAS entre les voitures tellement les places sont étroites. Le tout avec en fond sonore des morceaux de musiques classique diffusés dans tout le parking souterrain qui donne un côté tellement plus comique à la situation. Vous pourrez également être sûres que les personnes en charge de la surveillance du parking en bas auront bien ri devant leurs ordis, et que l'air serein que vous vous forcerez de prendre lorsque vous passerez devant la tête haute ne changera rien au fait que vous venez de vous prendre un gros, gros moment de solitude ;)


21 commentaires :

  1. Très bel article, émouvant, marrant et écrit avec beaucoup de spontanéité. C est c que j adore sur ce blog! Très beau bébé
    Amelie

    RépondreSupprimer
  2. Très bel article, émouvant, marrant et écrit avec beaucoup de spontanéité. C est c que j adore sur ce blog! Très beau bébé
    Amelie

    RépondreSupprimer
  3. Bel article! Tu n'as pas à te culpabiliser concernant la garde. Pour ma part, ma fille a commencé à aller en crèche à deux mois et demi et j'étais ravie de reprendre le boulot ;) Je te rejoins sur le fait qu'être maman c'est surtout savoir faire preuve d'adaptabilité et de renoncer au peu de routine qu'on arrive à instaurer, les bébés changent tellement vite. Je n'ai jamais donné uvesterol (sauf en sortant de mater) mais plutôt zyma d qui a une formule plus simple (et dure bien plus longtemps). Et par expérience, la période la plus difficile pour moi n'a pas été 0/3 mois mais plutôt 6/9 mois! Tu me diras ;) En tout cas profite :) Il est tellement chou <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Julie pour ton retour, je me sens soulagée avec vos nombreux témoignages de mamans qui elles aussi laissent leurs bébés assez tôt :)
      Ma pédiatre m'a prescrit la Zyma D mais m'a dit que si uvesterol lui avait fait mal au ventre il risquait d'être sensible à zyma D aussi. Du coup... je ne lui donne pas. C'était trop horrible de le voir se tortiller en pleurant sans pouvoir le soulager.
      On verra bien quelle période sera la plus rock'n roll, mais je pense déjà te rejoindre sur celle des 6-9 mois quand il va commencer à ne plus vouloir rester en place et que je repenserai avec nostalgie au temps où il restait bien sage dans son transat à fixer sa main droite ah ah ah

      Supprimer
  4. Ah, merci pour cet article, il tombe à point nommé, je peux "comparer" avec ce qui se passe avec ma poupée qui est née le 18 août (tiens, d'ailleurs, je t'avais dit sur insta que je ne comptais pas prendre la péridurale et en effet, mais c'est parce que j'ai eu une césarienne en urgence, oups... enfin, tout est bien qui finit bien). Mais mine de rien, je crois que cette "arrivée" un peu mouvementée a été un peu difficile pour elle (bon ok, pour moi aussi un peu héhé), elle est un peu angoissée (même si ça va de mieux en mieux), elle a souvent besoin d'être dans les bras, pas question de la laisser dans le transat, contrairement à Gabin, donc elle me prend pas mal de temps. Et j'ai l'impression de n'avoir le temps de RIEN, les journées passent à une allure, le temps de la bercer, de la porter, de lui chanter des trucs débiles (eh oui), de lui donner à manger, et le soir est là, même pas eu le temps de mettre le nez dehors. Encore heureux que j'ai l'écharpe de portage, surtout que je bosse chez moi aussi, et avec des délais à respecter donc c'est pas évident... Quant à ton paragraphe sur ton besoin d'indépendance, je m'y suis tout à fait retrouvée, moi aussi je culpabilise un peu de penser ça mais je suis un peu comme toi, pas facile de devoir toujours s'occuper d'elle (même si la plupart du temps c'est génial bien sûr ! - je précise parce que c'est un peu le commentaire des plaintes là hihi), je m'agace aussi et je la laisse volontiers à son papa quand il rentre le soir (et il part en déplacement une semaine la semaine prochaine, ça va être rock'n'roll lol). Et je suis un peu frustrée de ne plus pouvoir faire ce que je veux au moment où je le veux, comme elle veut rarement être seule (enfin, elle a ses périodes plus ou moins difficiles il me semble), c'est un peu toujours la grande aventure pour faire quoi que ce soit, me faire à manger, prendre une douche, quant à sortir, n'en parlons pas, lol (c'est peut-être pour ça que je le fais si peu d'ailleurs), je suis découragée avant d'avoir commencé lol. Je pensais faire comme toi, la garder jusqu'à ses 6 mois, d'autant que c'est plus pratique pour l'allaitement, mais je pense m'accorder quelques pauses aussi, je peux déjà la laisser à son papa quand il est là bien sûr (ça m'a d'ailleurs permis de faire une soirée en solo avec mes potes, ça m'a fait un bien fou !), sinon ma maman n'est pas loin et ne demande que ça ;-) (et je pourrai enfiiiin retourner faire les magasins !!). Tiens je n'y avais pas pensé pour la vitamine, je viens justement de finir le premier flacon et comme je vais mettre 15 ans à retourner à la pharmacie (lol), je verrai si elle est mieux en ne la prenant plus (pas sûr car elle ne l'a pas prise hier justement, et elle s'est réveillée plein de fois cette nuit alors qu'elle fait ses 6-7 heures de sommeil depuis déjà quelque temps - youpi - mais ce n'était peut-être qu'une phase, zut ^^). Bref, j'arrête là mon roman, désolée pour ce commentaire de 10 km de long mais c'est cool de pouvoir "parler" des trucs difficiles à quelqu'un qui est dans la même situation (ou presque) au même moment ! PS : tu m'as trop fait marrer avec l'anecdote du parking, je t'imaginais trop, avec la musique classique en fond sonore, en train de criser, tu n'es sûrement pas la première à qui c'est arrivé... Ah, la vie de maman ;-) Bisous à toi et à ton petit homme, vous être trop mignons tous les deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'imagine que ça n'a pas du être si évident que ça l'accouchement, mais si vous allez bien c'est le principal ! Ah ah, je vois très bien ce que tu veux dire lorsque tu dis que les journées passent trop vite. J'ai l'impression que j'ai à peine je fini d'habiller Gabin le matin qu'il est déjà le moment de le mettre en pyjam!
      Et ne t'en fais pas, tu vas très bien t'en sortir toute seule quand ton homme ne sera pas là. Passe chez Picard (ou envoie ton mec) t'acheter des plats à réchauffer cela t'aidera grandement et ce sera un problème en moins de résolu ! Et ça t'évitera de déjeuner à 15h ;)
      Cette semaine je suis chez mes parents et franchement, quel bonheur de pouvoir laisser Gabin à ma mère ! J'ai pu aller profiter de mes amies, sortir, le laisser carrément la journée. Je revis !!!
      Pour les vitamines uvesterol, il en existe 2 sortes : la ADEC (vitamines A, D, E et C du coup) qui est celle que je lui donnais et qui franchement est très mauvaise, et qui plus est inutile lorsque l'on allaite (tape Uvesterol ADEC dans Google), et il existe la D (par déduction, uniquement de la vitamine D). Elle je ne l'ai pas eu du coup mais je peux te dire que plus jamais je n'utiliserai quelques chose qui porte le nom Uvesterol...

      Supprimer
  5. Super article! Merci de partager tout cela avec nous :-)
    Ton passage concernant les vitamines ADEC m'interroge. En effet mon bébé à 1 mois et 2 semaines et il a le sommeil très agité notamment la nuit! Il mange toutes les 3h jours et nuits et confonds légèrement le jour et la nuit. Il dort bien la journée mais pas la nuit! Il est super éveillé, regarde partout, gigote dans tous les sens, s’énerve et pleure même dans nos bras. Nous avons tout essayé (le bercer, la voiture, la poussette à 4h du mat eh oui, la musique, le laisser pleurer...)mais rien n'y fait! Je me demande si je ne devrais pas tenter également l'arrêt de cette vitamines mais la pédiatre me dit de la continuer donc je suis un peu perdu. Qu'en penses tu? En as tu parlé à ton médecin?

    Ne culpabilise pas pour la nounou! Nous faisons toutes notre maximum, nous donnons le meilleur de nous même mais nous avons nos limites. J'ai énormément culpabilisé car j'ai allaité qu'un mois, depuis 2 semaines Paul est au lait en poudre. Mais j'étais épuisée, cela devenait une corvée, une véritable épreuve que je vivais de plus en plus mal. Je pense que bébé préfère un biberon donné par une maman heureuse et épanouie que le sein donné par une maman en pleure. C'est pareil pour toi! On est SUPER, ne culpabilisons pas!

    Tu nous a demandé de te faire part des choses que l'on aimerait lire... Pour ma part j'aimerai trouver une rubrique avec les looks de Gabin, tes bonnes adresses pour le vêtir...

    Voir ton magnifique vernis rouge me rappelle qu'il est important que je prenne un peu de temps pour moi, pour en remettre car depuis 1 mois et demi plus rien sur mes mains et un vernis rouge tout écaillé sur mes pieds! La honte! Au programme du jour : pose de vernis! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal que ton bébé soit plus agité la nuit que le jour, son cerveau n'a pas encore assimilé ces notions de jour/nuit et il est encore sur le rythme qu'il avait lorsqu'il était dans ton ventre: plus calme la journée car vu que tu bouges ça le berce et il dort, et plus éveillé la nuit car comme tu ne bouges pas il fait la java. Il faut lui laisser le temps de s'adapter.
      Concernant uvesterol il en existe 2: ADEC et D. Moi j'avais la ADEC (qui finalement n'est pas utile lorsque l'on allaite), mais je n'ai pas testé la D donc je ne peux pas me prononcer sur cette dernière. Une amie a donné la ADEC à son fils pendant 6 mois et tout s'est bien passé, donc Gabin doit être plus sensible. Après je voyais qu'il souffrait vraiment: il mettait 4 à 6 jours pour faire sa crotte, et durant ces jours il poussait fort et hurlait de douleur. Je ne suis pas pédiatre et n'ai aucune légitimité dans le domaine de la petite enfance, à lire ton commentaire j'ai juste l'impression que ton petit Paul a juste un peu de mal à se régler sur un mode jour/nuit et n'ai pas l'impression que les vitamines aient quelque chose à voir là-dedans (sinon il serait mal la journée également). A ta place j'essaierai plutôt de lui parler, de lui expliquer quand tu le mets en pyjama le soir que tu le prépares pour la nuit, le moment où il faut dormir, rassure le en lui disant que tu n'es pas loin, et instaure un petit rituel du coucher (câlin, berceuse, ...). La journée lorsqu'il fait des siestes ne le met pas dans la pénombre, garde-le au salon (ou autre) et réserve son lit et le dodo avec la lumière éteinte uniquement pour la nuit afin que son cerveau apprenne à bien faire la différence entre la journée et la nuit. Petit à petit il devrait trouver son rythme !

      Concernant ses vêtements j'avoue que je fais dans le basique: H&M, Zara, Kiabi et La Redoute pour la plus grande majorité ! Et pour les looks on verra, pour l'instant je m'éclate à l'habiller mais je ne suis pas très à l'aise avec l'idée de prendre ses looks en photo pour les publier sur internet. Mais on verra, pourquoi pas faire un récap' de mes looks préférés au sein de cet article mensuel justement ;)

      Supprimer
  6. Bonjour,

    Votre article me fait revivre les 3 premiers mois de mon Mini-Sucre.

    La partie sur votre indépendance chérie, j'aurais pu l'écrire mots pour mots. Je suis très indépendante, j'aime passer une journée SEULE chez moi à mener ma vie. J'aime mon mari et mon fils, mais j'ai besoin de ma solitude. Mes proches ont l'habitude de me dire " tu n'aimes pas les gens"!

    Mon fils est allé chez la Nounou a tout juste 2 mois et 3 semaines. Pas de possibilité de prendre des congés supplémentaires ou alors uniquement sans solde et donc il a fallu retourner travailler. Mais pour moi, cela a été salutaire. Je n'ai même pas versé une larme en le déposant chez la Nounou le 1er matin même si j'ai eu une boule au ventre toute la journée. Je savais qu'il allait passer une journée entière à être chouchouté par sa super Nanoue avec d'autres enfants!

    Si j'avais pu reprendre plus tôt, je l'aurais fait ( dans la limite du raisonnable bien entendu...). J'ai adoré passer ces moments avec mon bébé mais il fallait que je sorte de la routine biberon-couches-tâches ménagères. J'avais l'impression que mon cerveau ne fonctionnait plus et que je perdais mes capacités professionnelles de jour en jour. Mon stress quotidien ne faisait que monter et venait s'ajouter ) la fatigue des nuits entrecoupées.

    J'ai trouvé un bon compromis en ne reprenant qu'à 80% puisque mon travail me le permettait. Depuis, j'ai hâte tous les soirs de récupérer mon fils et je passe des moments détendus avec lui. De temps en temps, je m'accorde aussi une journée de congés seule chez moi ( JPMT: Journée Pour Ma Tronche!) pendant laquelle mon fils va tout de même chez la Nounou. J'en profite pour faire la paperasse qui me prends des plombes quand il est là et que je suis interrompue toutes les 5 minutes, pour me détendre ( un petit massage en institut) ou encore pour faire des choses qui deviennent toujours plus compliquée avec mon fils et que je préfère lui épargner ( la virée chez Ikéa bindé de monde ou le RDV chez l'ophtalmo où j'attends toujours 1h!).

    Pour certains et certaines, c'est égoïste. Je le conçois différemment. Je n'ai pas eu un enfant pour qu'il soit totalement dépendant de moi et je pense que lui apprendre l'indépendance au plus jeune âge ne peut pas lui faire de mal. Les moments que je passe avec lui le mercredi et les week-end ne sont que plus bénéfiques avec une maman heureuse au travail et épanouie dans sa vie. Et puis sortir de la maison et avoir une vie sociale de son côté à toute petite échelle bien entendu, lui permet aussi de voir qu'il n'y a pas que sa Maman dans la vie.

    Je le récupère tous les soirs avec un énorme sourire sur le visage et cela me conforte dans l'idée que nous avons bien fait avec son père.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour votre témoignage, et surtout pour ces mots très justes où vous dites que l'on ne fait pas un enfant pour qu'il soit dépendant de nous mais justement indépendant. Je suis tellement d'accord avec vous, et cela au final donne un tout autre sens à ce besoin de le confier à d'autres même "si jeune". En lisant tous les retours de mamans à ce sujet je me rends compte que celles qui le font ont toutes un point commun: elles sont de nature assez indépendante et souhaite finalement qu'il en soit de même pour leur enfant. C'était en tout cas exactement ce que j'avais besoin d'entendre (ou plutôt lire) pour mettre des mots sur ma façon de faire et depuis que je les ai lu je n'ai plus du tout de poids dans la poitrine, merci !!!

      Supprimer
  7. Fanny, ce billet est super!! Merci de partager tout cela avec nous! Je me retrouve dans plein de choses ^-^
    Comme Laura, en voyant tes ongles vernis, je me suis rendue compte que les miens n'avaient pas été manucurés depuis la naissance de R., du coup je viens de les vernir et ça fait du bien!!

    Je dois dire que ton petit Gabin est SU.PER.BO !!!! Un truc de fou comme il a changé, grandi!! Il ressemble énormément à son papa non? Je trouve qu'ils ont beaucoup de traits en commun (pour le peu que j'ai pu voir à quoi ressemblait Mathieu...^-^) Tu peux être fière, il est bien réussi ce petit chou! Et son look, j'adore! Les mocassins ont l'air terribles, je veux en savoir plus!!!

    En tous cas, merci pour ta sincérité, ta franchise dans cet article, j'apprécie énormément que tu dévoiles les choses sans fard, sans enjoliver, avec humour et honnêteté.
    Bon week end ma Fanny, je t'embrasse!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les chaussures viennent de chez Zara si mes souvenirs sont bons, j'ai les même ;-) Enfin Paul a les même!

      Supprimer
    2. Merci ma Sophie !!!! Gabin a une belle bouille toute ronde et des joues à croquer... dur de ne pas le couvrir de bisous non stop toute la journée ! Et j'imagine qu'il en est de même pour R ;)
      Les petits mocassins viennent de chez Zara, achetés en soldes cet été !

      Gros bisous et bon dimanche !

      P.S: Gabin est le portrait craché de Mathieu, en effet ;)

      Supprimer
  8. Très joli billet rempli de sincérité, d'amour... et d'humour !
    Le petit Gabin est à croquer ;)
    C'est bon de lire un article sur la maternité aussi "vrai" !

    RépondreSupprimer
  9. Ohlala qu'est qu'il a changé ! Et cette photo est trop mignonne, il a de vraies joues à bisous ;)
    Il nous tarde de revenir vous voir !!
    Gros bisous
    Marie et Simon

    RépondreSupprimer
  10. C'est avec beaucoup de retard que je viens te lire mais avec mon petit Ambroise de 2 mois, ben... enfin, tu vois ce que je veux dire !!
    Ça fait du bien de te lire parce qu'en fait, je crois qu'on est toutes les mêmes. On a l'habitude de vivre à 100 à l'heure et de tout gérer, mais là, il faut un peux lâcher prise. Disons qu'on ne peux pas faire et être comme avant car ce n'est plus comme avant. C'est mieux et différent...
    En tout cas, je m'éclate aussi et reprends doucement un peu de temps pour moi aussi ce qui n'est pas évident quand on sert de cantine, comme tu le dis joliment.
    A bientôt...

    RépondreSupprimer
  11. By the way, je n'avais pas encore vu le nouveau design de ton blog mais il est tip top !!!

    RépondreSupprimer

Proudly designed by | mlekoshiPlayground |