Pages

5 conseils pour se sortir de situations délicates en voyage :: TRAVEL

mercredi 1 avril 2015



Lors d'un précédent Have a good Sunday! j'avais partagé un article compilant des GIF pleins d'humour sur les anecdotes de voyages, qui m'ont notamment fait penser à ma propre expérience. Je commence à avoir pas mal de voyages à mon actif (même si ces 3 dernières années je trouve que mon rythme à baissé), avec pour chacun d'entre eux un sacré nombre de péripéties au compteur ! Mais si vous êtes voyageuse/eur dans l'âme j'imagine que vous voyez ce dont je parle, un voyage sans aventures n'en n'est pas vraiment un ;)


Entre papiers d'identité et/ou CB perdus, maladie, chauffeur de tuk-tuk qui vous entraîne dans une rue plus que glauque au fin fond de New Delhi, besoin de se faire comprendre en urgence sans aucune maîtrise de la langue, … la liste est longue ! Mais plutôt que de tout vous raconter (pour ça il faudrait organiser une soirée feu de camps avec brochettes de chamallows à faire griller et prévoir d'y passer la nuit entière), je vous ai fait une liste de mes 5 meilleurs conseils pour vous tirer de mauvaises situations qui sont valables en voyage tout comme dans la vie de tous les jours !


1 :: N'agissez pas dans la précipitation, prenez le temps de réfléchir



Lorsque l'on est à l'étranger, et encore plus dans un pays dont on maîtrise peu (ou pas du tout) la langue, la moindre petite situation peut nous sembler catastrophique !
Ca y est, le stress vous gagne, vous (rayez les mentions inutiles): hurlez et courez dans tous les sens/êtes tétanisé(e) par la panique/commencez à pleurer comme une madeleine.
Lorsque nous sommes arrivés à New Delhi avec mon frère ça avait été une véritable galère pour arriver à notre auberge de jeunesse, avec notamment un chauffeur de tuk-tuk qui nous avait amené dans une rue hyper étroite, jonchée de déchets, avec un chien mort par terre en nous affirmant que oui oui cet établissement sombre, vide et lugubre était l'auberge demandée (tu parles!). Devant notre refus de le payer il nous avait jeté hors de son tuk-tuk et nous avait laissé en plan là, avec aucune âme qui vive aux alentours. Et très sincèrement, l'espace de quelques minutes nous n'en menions pas large et n'avions plus aucune confiance dans les conducteurs de rickshaws (surtout qu'avant lui nous en avions refusé 3 car ils nous affirmaient, respectivement, que l'auberge n'existait plus, qu'elle avait brûlé ou qu'elle était complète). Mais bon, nous avons finalement fini par arriver à notre auberge, en tuk-tuk.
Bref, lorsque vous sentez que vous commencez à perdre pied, pensez avant d'agir. Car c'est lorsque l'on panique que l'on est le plus vulnérable et que l'on prend les mauvaises décisions. Posez-vous et prenez le temps d'analyser la situation de façon calme et efficace: le but est d'être rapide et rusé, et vous saurez l'être que si vous gardez le contrôle !


2 :: Allez droit au but 


Franchement, vous pensez vraiment que c'est à coup de reproches du style "je t'avais dit!" ou encore des "si on avait…" que vous allez vous sortir de ce pétrin ? Comme on dit: "avec des scies on couperait du bois". Je me souviens encore lorsque nous nous étions perdues à pied avec ma mère et ma grand-mère à la recherche de l'église où avait lieu le baptême de mon filleul. Elles avaient passé leur temps (soit près de 40 minutes) à ressasser NON-STOP des "tu vois je t'avais dit qu'il fallait imprimer le plan" et "oui mais elle m'avait dit que c'était facile à trouver". Rien que d'y repenser ça m'épuise et m'énerve !
Alors avancez, ce qui est fait est fait et la seule chose que vous devez faire maintenant c'est vous concentrer pour trouver une solution et non un coupable !


3 :: Demandez de l'aide et n'hésitez pas 


J'avoue que c'est le point sur lequel j'ai le plus de mal. Je n'arrive pas à demander de l'aide par nature, j'ai l'impression que cela fait de moi une assistée doublée d'une incapable. Et pourtant, parfois c'est tellement plus simple voire même inévitable pour arriver à s'en sortir ! Alors au lieu de vous embourber, mettez votre fierté de côté (si vous êtes comme moi) et allez chercher de l'aide là où vous le pouvez. Je ne suis jamais allée en Indo (ou est-ce que cela la Thaïlande d'ailleurs? je ne sais plus) mais je me souviens d'une amie qui rentrait d'un trip Indo-Thaïlande et qui, juste avant son départ, s'était fait voler son portefeuille. Sauf qu'une fois à l'aéroport elle apprend qu'il y a une taxe de sortie à payer, et malgré toutes ses explications impossible d'obtenir une dérogation pour y échapper. Et si elle n'avait pas demandé de l'aide aux voyageurs autours d'elle, pas dit qu'elle aurait réussi à prendre son avion en temps et en heure...

4 :: Anticipez


Je ne suis pas vraiment une personne organisée, et pourtant j'ai appris à avoir quelques réflexes lorsque je pars en voyage qui m'ont évité bien des fois que les situations ne soient pire qu'elles ne l'étaient déjà:
- j'ai toujours des photocopies de mon passeport sur moi et dans mes bagages (il va de soi que vous ne les rangez pas dans votre passeport, vu qu'elles sont là pour vous sortir de galère si vous le perdez). Cela m'a d'ailleurs été bien utile lorsqu'après même pas une semaine passée en Australie (j'y étais pour 1 an) je me suis fait voler papiers d'identité et CB!
- je scan et envoie sur ma boîte email ainsi que celle d'une personne que je peux contacter en cas de problèmes (dans 99% du temps: maman. Ah ah) tous les papiers importants relatifs à mon voyage: billets d'avions, réservations d'hôtels, papiers d'identité, permis de conduire, visas, … ainsi j'ai toujours un moyen de les retrouver si jamais je perds toutes les versions papier.
- Ayez toujours quelques dollars en poche, c'est la seule monnaie qui soit acceptée partout… et ça dépanne !


5 :: Ne vous laissez pas intimider


Il est très facile de se retrouver dans une situation où l'on se sent en infériorité, surtout lorsque l'on n'a pas connaissance des us et coutumes, des règles locales, ou tout simplement lorsque l'on ne parle pas (bien) la langue. Et il est également très facile de se retrouver face à des personnes qui essaient d'en tirer profit !
Je me souviens qu'en arrivant à New Delhi nous avions choisi le métro pour nous rendre depuis l'aéroport au "centre" ville et lorsque nous avions acheté nos tickets le guichetier parlait un anglais impeccable mais une fois que nous lui avions donné la monnaie hop, comme par hasard il ne parlait plus la langue ! Il a fermé sa vitre sans nous donner ni les tickets ni nous rendre la monnaie, faisait mine de ne plus comprendre l'anglais et nous soutenait mordicus qu'il nous avait donné tickets et change. Nous n'avons rien lâché et l'avons eu à l'usure, il a fini au bout de presque 5 longues minutes d'acharnement par céder.
Idem en Australie j'avais répondu à une annonce pour faire du baby-sitting et avait été choisie par ce papa, qui en apparence paraissait fort sympathique, pour garder ses 2 enfants. Mais au fur et à mesure les choses sont devenues assez glauques: il m'invitait à aller faire du camping avec lui et ses enfants le week-end à la montagne alors que nous nous connaissions depuis une semaine à peine (j'ai refusé, vous vous en doutez), m'envoyait des textos pour me remercier et me dire ô combien j'étais formidable avec ses enfants (en même temps il me payait pour ça, non?), il souhaitait que je donne des cours de français à ses enfants et un jour s'est mis à me filmer sans me prévenir ni me demander mon autorisation pour que "ses enfants puissent apprendre la bonne prononciation des mots". Là j'ai dis stop et suis partie sur le champ. Ce n'est pas évident dans ce genre de situation, on se demande si l'on est parano et on culpabilise de notre attitude que l'on trouve excessive et il est facile de se laisser embobiner. J'ai en tout cas bien fait de ne pas continuer, ce dernier m'a harcelé pendant ensuite plusieurs mois par téléphone et ma colloc' était tombée sur une annonce d'un soit disants photographe professionnel qui cherchait des modèles qui n'était autre que… ce détraqué en question !
Bref, ne perdez donc pas votre confiance en vous, reportez-vous au point 1 qui est de prendre un peu de recul pour analyser la situation, puis agissez en conséquence !


Et vous, des anecdotes et conseils de voyage à partager ? On n'en n'a jamais assez !



2 commentaires :

  1. je fais comme toi pour les papiers; photocopie et tout scanné dans un mail. je prends aussi maintenant une clé USB avec moi avec mes docs et des infos importantes en pdf sur le pays où je vais. de n'importe quel ordi sans internet tu arrives à trouver des infos. Pour les destinations comme l'Inde où je suis allée deux fois, je n'ai pas eu de souci car nous étions 5 et c'était plus confortable, plus rapide et pas très cher de prendre un chauffeur. cela nous a évité beaucoup de temps perdu et d'arnaque en tout genre même si lui essayait aussi de nous arnaquer gentiment. Mais on lui avait fait comprendre que plus il nous arnaquerait et moins son pourboire serait gros. A lui de voir. et tout s'est très bien passé les deux fois. je n'ai jamais vraiment rencontré de problème dans mes voyages en respectant toujours quelques règles de sécurité. Dans les ex pays de l'Est fin des années 90 c'était un peu chaud avec toutes les différentes milices, polices, etc. Ne jamais donner son passeport toujours une photocopie et avoir 5 dollars en poche pour donner un bakshich qui parfois ouvrait plus facilement des portes. Au Vénézuela sortie de Caracas et des grandes villes ça allait mais bien respecter les quartiers où ne pas aller.. Et puis sourire, c'est important,et surtout ne jamais être arrogant.

    RépondreSupprimer
  2. La petite anecdote récente pour moi c'est la fois où j'ai loupé mon bus pour Edimbourg parce que je n'ai pas trouvé la station de bus de Londres à temps, et où j'apprends que c'était le dernier de la journée avec cette compagnie! Gros moment de panique, heureusement on s'est fait secourir par un agent d'une autre compagnie qui nous a laissé voyagé gratuitement sur le dernier bus de la journée! Ouf! ;)

    Laura, Vitalaurea

    RépondreSupprimer

Proudly designed by | mlekoshiPlayground |