Pages

Vide dressing #1

mercredi 9 mai 2012



Ca y est, je me suis enfin lancée et il était temps ! En 3 années de "baroudage" à droite à gauche entre l'Australie, Paris et Biarritz, je vous prie de croire que j'en ai accumulé, des affaires.




Mais là il fallait absolument que je fasse quelque chose: entre celles qui étaient encore dans des cartons de Paris, celles qui étaient sorties des cartons mais oubliées au fond de la penderie de ma chambre chez mes parents et celles amenées ici au hasard lorsque j'ai emménagé avec Chéri, autant vous dire que j'avais semé mon bazar un peu partout, et que ça ne pouvait plus durer.
Mais maintenant, c'est bon, je vide-dressing ma penderie.

Et ce n'est pas moins de 2 cartons plein à craquer de vêtements et chaussures Zara (beaucoup de Zara), Quiksilver Women, Maje, Sandro, H&M, Vans, André, DC, ... Il y a de tout: de l'escarpin à talon à la skate shoes, du sarouel à la petite robe en soie.

Et oui, je pioche un peu dans tous les styles ;)

Je vous ai donc concocté quelques petites silhouettes, parce que je trouvais que c'était plus sympa de mettre les vêtements en situation.



Robe Kookai, T.38, 25€
Pull H&M, T.36, 8€
Spartiates André, P.38, 25€





Robe Sandro, T.1 (idéal pour une T.38), 65€
DC Shoes, P.38, 40€




Jean empiècement simili cuir, Berska, 15€
Veste manches 3/4 gris chiné, Quiksilver Women, 40€
Sandales cloutées en caoutchouc Maggie GI (marque italienne), P.38, 25€




Par contre, ne croyez pas que cela a été si facile que ça de choisir de mettre en vente toutes ces pièces. "Cette robe est trop mignonne, je la garde". Et puis je réalise que je ne l'ai mise qu'une seule fois l'été dernier. Bon, puisque c'est comme ça alors, direction le carton du vide-dressing. Puis j'y reviens une demi-heure plus tard pour la remettre dans le carton des rescapés. Pour qu'au final elle finisse en vente... Bref, il faut se faire violence et se raisonner: oui elle est super cute, mais non je ne la garde pas. Pourquoi?

Parce que je me suis établi une règle toute simple: tout vêtement n'ayant pas été porté plus de 5 fois durant sa saison fini tdans le carton du vide-dressing, point barre.

Et pas de "ah mais si je la garde, je pourrais la remettre cet été". Non non non, je n'avais qu'à la mettre l'été dernier. Et puis de toute façon, cet été j'aurai de nouveaux favoris dans ma penderie alors à quoi bon s'encombrer? Au moins cette petite robe fera une heureuse qui sera ravie de la porter jour après jour. Tout ça c'est donc pour le bien de ma robe...


Robe frangée Pull&Bear, M, 15€
Vans, modèle Sophie, P. 38, 30€



Sarouel en coton fluide Maje, M, 15€
Gilet en coton & angora H&M, T.38, 8€
Sandales corail imprimé effet peau de serpent, P.38, 9€


Il y a également le clan  des pièces sentimentales, comme celles que j'ai achetées en Australie. "Aaaahhhh mais ce gilet/ces UGG/ces sandales je les avais acheté à tel ou tel endroit, ça me rappelle des souvenirs". Oui, mais ça ne me fait plus les porter. Alors zou, vide-dressing aussi afin qu'elles se fassent adopter par des girls qui seront juste trop contentes de porter des pièces quasi-uniques (sur le continent européen) ;)



Jupon Naf Naf, T.38, 12€
Gilet à maille torsadée Rip Curl Australia, T.12 (près du corps, idéal pour une T.36), 30€
Bottes 100% laine tricotée UGG (achetées en Australie), P.37, 55€





Sandales 100% cuir Sports Girl (achetées en Australie), P.38, 25€



De toute façon, avec moi chaque pièce à son histoire.
Il y a également cette jupe noire à "frou-frou" Maje, achetée en catastrophe la veille au soir de mes oraux de Master. Car oui, ce n'est que la veille au soir de mon premier oral, à 18h30 que oh! flash "mais qu'est-ce que je vais mettre pour mon oral de 9h30 de demain matin?". Et bien une jupe achetée chez Maje une taille trop grande, qui n'arrêtera pas de tourner pendant mes looooongues minutes de supplice me faisant au passage vriller ma chemise rentrée dedans. Pour le look "working girl crédible" on repassera donc. Cela ne m'aura de toute façon pas empêché de valider mes oraux ! Par contre la jupe est toujours beaucoup trop grande pour moi ;)



Jupe Maje, T.40, 45€



Ou aussi cette petite robe couleur framboise, venant d'un petit créateur parisien Ysasu qui avait sa boutique juste à côté de mon appartement dans le quartier du Marais. Je me suis interdit d'y entrer pendant 1 an car je bavais littéralement devant chacune de ses vitrines et puis un jour de faiblesse, j'ai craqué. Je suis entrée, et en suis ressortie avec cette robe + 1 bague + 1 paire de chaussures.


Robe Ysasu couleur framboise, coupe un peu rétro avec décolleté arrondi dans le dos, T.38, 50€
Chemise à carreaux, fins fils argentés, Naf Naf, T.38, 12€
Sandales cloutées Pull&Bear, P.38, 12€


Bref, vide-dressing quoi ! Je pourrais continuer encore et encore mais je risque de finir par vous ennuyer...

J'avoue je suis faible, j'ai encore 3-4 pièces qui attendent dans le carton "seconde chance"... Mais si jamais je vois qu'elles ne passent pas le test du "je te mets sans y penser dans le mois qui suit" ça sera case vente illico-presto. Je vous en tiendrai informées !

Tous ces articles ainsi que plein d'autres encore sont en vente sur mon dressing Le dressing d'Une touche de rose sur le site videdressing.com (mon préféré parmi tous les sites de vide dressing en ligne), avec description complète et plus de photos pour les voir en détail.


Vous pouvez également me contacter par mail si l'un d'entre eux vous intéresse (contact@unetouchederose.com).
Les frais de port sont les tarifs colissimo, ou alors possibilité de remise en main propre sur Bordeaux, le bassin d'Arcachon, et sur la zone Biarritz-Hossegor.

Bises les filles !


... FOLLOW ME ON ...

Facebook :: Twitter :: Pinterest :: Instagram (@une_touche_de_rose)

2 commentaires :

  1. jolie sélection !

    RépondreSupprimer
  2. poulette si le sarouel maje est tjrs dispo, facebook moi!! ;)

    RépondreSupprimer

Proudly designed by | mlekoshiPlayground |