Pages

Stockholm #3: The other side of Stockholm

mercredi 2 mai 2012


Lever matinal aujourd'hui, nous devons prendre le ferry de 8h15 afin de pouvoir profiter de la ville. C'est sous une légère bruine que nous marchons jusqu'au quai. Bruine qui est d'ailleurs mauvais présage puisqu'à Stockholm, le temps est toujours meilleur dans l'archipel. Et bingo! La pluie nous attend à notre arrivée.




Nous qui avions prévu d'aller nous promener dans les parcs de verdure au sud-ouest de Stockholm, de profiter de la vue qu'ils offrent sur la ville tout en sirotant un petit Frukt Kick, jus de fruit préféré des suédois (cf la compo de la gift box)... Je crois que nous allons devoir changer nos plans !
Mais ne nous précipitons pas, il est midi et nous n'avons encore rien avalé, un bon brunch s'impose donc. L'improvisation sera pour plus tard.




C'est au Café String que nous choisissons de nous installer, et ce n'est pas par hasard. En effet, j'avais entendu parler de cet endroit et avait demandé à Gabriella si nous pouvions l'inclure dans notre programme de ces 5 jours. Il s'avère qu'elle avait justement prévu de m'y amener ! Quand les grands esprits se rencontrent...

Café String Stockholm

Pourquoi tant de hâte pour cet endroit? Tout simplement parce que son concept est original: tout, de la déco à la moindre petite cuillère, est du vintage que l'on peut acheter. Vous voulez la chaise de votre voisin? Le lustre? Le vieux canap' style club privé british en cuir ultra moelleux et patiné dans lequel sont assises ces 4 girls en grande discussion? Pas de problème!




Je vous avoue que lorsqu'on y était le café était tellement plein à craquer qu'il était difficile de voir le mobilier... Mais par contre j'ai pu admirer les looks des stockholmois & stockholmoises venus prendre leur brunch dominical. Du jeune couple assez rock-indie à la bande de copines toutes en slim-converses, en passant par la famille bobo et leur voisine de table en jupette & paire de Doc Martens, il y en a pour tous les goûts et cela créé un joyeux mélange !









Car oui, Café String c'est un peu LE lieu pour bruncher trendy à Stockholm, alors exit les habits du dimanche... sauf pour nous ;)





A noter cependant que trendy ne rime pas avec hors de prix: buffet à volonté (et généreux) pour 8€, boissons comprises et nourriture non vintage, je précise ... (comment ça nulle ma blague?)


 


Dehors il pleut toujours, on est dimanche et le seul quartier dans lequel nous trouverons un peu d'animation est ... celui où nous sommes actuellement. Se réfugier dans un musée nous traverse l'esprit, jusqu'à ce que nous apercevions notre valise posée dans un coin. Nous revenons tout droit de notre trip sur l'île de Finnahmn, souvenez-vous...

Ce quartier donc, communément appelé Sofo*, est l'équivalent du quartier du Marais à Paris ou encore Soho à NY (d'où la légère ressemblance, vous avez noté):
du trendy & arty à tous les coins de rue.

Par contre, physiquement, le Marais ou encore Soho n'ont rien à envier à ce quartier qui n'a pas beaucoup de charme. Tout est carré, sans aucune fantaisie, les murs des immeubles sont soit dans les tons de gris, soit en briquettes couleur ocre, et disons que ce temps pluvieux n'aide pas. En même temps, il s'agit d'une ancienne banlieue ouvrière, ceci explique cela ;)

* Pour la petite histoire, Sofo n'est pas sorti de nulle part pour la jouer à la NY, cela veut tout simplement désigner le quartier au sud de l'avenue Folkungagatan (South of Folkungagatan).


Boutique pour enfants uniquement ... dommage


C'est d'ailleurs ici que se trouvent Grandpa et Coktail, que je vous ai fait découvrir hier, mais on y trouve aussi Beyond Retro, l'une des friperie les plus prisée de Stockholm, de nombreuses boutiques de créateurs suédois qui ont pratiquement tous élus domicile dans ce quartier, et bien sûr de nombreux petits cafés/resto/brunch etc...


Boutique de créateur suédois Marimekko


Justement, nous décidons que Beyond Retro sera notre premier stop, cette friperie n'est qu'à quelques minutes de marche de Café String.

Ici, croyez-moi, c'est juste le paradis pour toute personne aimant ne serait-ce qu'un petit peu le vintage. Le shop, qui est en sous-sol, est immense, un vrai labyrinthe de portants au travers duquel on s'aventure (et se perd, parfois).


Beyond Retro

Tout est hyper bien rangé, pas besoin de plonger en apnée dans un énorme tas de vêtements. D'ailleurs, les seuls qui n'ont pas droit au cintre sont les foulards, tous mis en vrac dans une grosse malle au trésor. Tout le reste est ordonné: Lui d'un côté, Elle de l'autre, et pour chacun il y a le portant gros pulls en laine, gilets, chemises, chemises en jean, shorts, shorts en jean, parkas, manteaux, capes, T-shirts basics triés par couleur selon les couleurs de l'arc-en-ciel, top à franges, (encore) des vestes en cuir à franges et, sur le portant d'en face, leurs cousines sans ces apparats de squaw, ... Je vous passe le rayon chaussures, le rayon sous-vêtements et le rayon déguisements où sont rangées par tonalités de couleur robes toutes plus ou moins fantasques et autres vêtements du genre.





Bien sûr, le tout dans une ambiance 100% friperie. Disons que c'est un bazar bien rangé !



Je vous avoue qu'il m'a fallu un petit temps, et un grand tour du propriétaire, pour m'habituer au lieu et le cerner un peu. Car on ne sait où donner de la tête. Je décide de commencer par le rayon gros pulls d'hiver. Ok ce n'est pas du tout de saison, mais c'est eux qui m'ont sauté à l'oeil. Deux penderies de presque 2m de long où attendent patiemment des pulls en rang d'oignon, rangés par couleur bien sûr. Et là, woooowww en moins de 10 minutes je me retrouve avec pas moins de 7 pulls dans les mains. Tous aussi beaux les uns que les autres. Du jaune pâle, du vert sapin, du bleu chiné, du navajo (ah celui-là je l'ai, je le garde!), du noir, du super vintage, du basic, de l'oversize, du gilet... Le choix a été dur, mais 3 sont sortis du lot. Sur le chemin de la caisse je trouve également une chemise, qui a probablement dû appartenir à l'un des 3 Mousquetaires, une veste en jean avec des roses imprimées dessus, ainsi que quelques jolis foulards (dont un pour la gift box !). Je me force à m'arrêter ici, mon butin est largement suffisant pour aujourd'hui.








Moi qui ne fait jamais de shopping lorsque je pars à l'étranger (ok ok, exception faite pour Urban Outfitters aux US), je m'étonne toute seule de cette razia !
En même temps, c'est 15€-20€ le pull, 12€ la chemise et 4€ les foulards, ...
Un peu cher pour une friperie par contre, c'est vrai. Mais on est sûr ici de trouver de superbes pièces. Et comme je n'ai pas le temps d'arpenter toutes celles de la ville qui se comptent par centaine et centaine ... J'ai optimisé :)
Bref, c'est encore plus chargées que nous quittons cet endroit pour continuer à arpenter les rues du quartier.




Nous effectuons notre deuxième stop dans la très jolie boutique Tjallamalla, qui a été un peu mon coup de coeur: que des vêtements de designers suédois plus ou moins confidentiels, le plus souvent à des prix tout doux.

Tjallamalla

Swedish Hasbeen shoes


Cerise sur le gâteau, la vendeuse est canon avec son look retro et super sympa...
Si vous ne devez aller que dans un seul shop pour trouver de la mode 100% suédoise, alors c'est ici !








Un dernier arrêt de quelques minutes sur le chemin de retour pour entrer dans un centre commercial dans lequel est organisé... devinez quoi? Un vide-dressing bien sûr ! Au point où nous en sommes...


Et ça, mes amis, c'est du vide-dressing. Des nénettes hyper stylées sont venues en solo ou entre copine, ont installé leur stand, préparé des gâteaux & jus de fruits qui attendent d'être dégustés, accompagnés d'une petite tirelire où est inscrit Tack (merci) pour y mettre une petite pièce en guise de remerciement, et ont invité une DJ ! Qui s'est installée au fond de la salle, casque sur les oreilles, s'afférant sur ses platines. Super ambiance, mais par contre il fait vraiment chaud. On ne s'éternise pas.


































Ca y est, après être allée récupérer mes affaires à l'appartement, nous montons enfin dans le train qui nous amènera chez le père de Gabriella où je passerai les 2 dernières nuits de mon périple.
Ce train a une petite allure vintage tient, lui aussi. En même temps, il n'est pas tout neuf.
Chauffage ou clim ne sont pas encore arrivés jusqu'ici. J'imagine que ça ne doit pas être super agréable à vivre l'hiver, ou même l'été lorsqu'il fait plus de 30°C. Mais les stockholmois doivent être habitués je présume...





Je m'assois côté fenêtre pour admirer le paysage. Nous ne sommes qu'une petite poignée de voyageurs dans le compartiment, personne ne parle, ce calme me fait du bien.
Sur le trajet je regarde le paysage défilé: tout d'abord de nombreuses maisons, toutes aussi typiques les unes que les autres. D'ailleurs, elles ressemblent plutôt à de grosses chaumières: construites sur 2 étages, larges et massives, un toit en arrondis, murs en bois, soit rouge bordeaux soit jaune pâle, mais à chaque fois avec les bordures de portes & fenêtres blanches. On aperçoit de la fumée s'échapper des cheminées de certaines, les bougies derrières les fenêtres, des ombres qui se dessinent...






























Peu à peu, les maisons se font plus rares. On sort de Stockholm et de sa périphérie pour entrer dans la campagne. The other side of Stockholm.



L'herbe est assez haute, dans les tons de jaunes et beige. La neige de l'hiver encore pas très loin l'a complétement grillée. A 50m de là, c'est une forêt de sapins et bouleaux qui prend possession des lieux. Elle est dense, sombre, on a du mal à voir ce qui pourrait se passer à l'intérieur. J'en ai des frissons dans le dos... Nous apercevons çà et là des daims qui s'aventurent dans les plaines à la tombée du jour afin de venir se restaurer.
Puis, tout à coup, j'aperçois 3 formes massives se détachant à la lisière de la foret. Impossible de les identifier. "These are mooses!" me dit Gabriella. Des élans, bien sûr !!! En même temps je ne suis tellement pas habituée à croiser ce genre d'animaux par chez moi... Ils sont impressionnants. Première fois que j'en vois de toute ma vie! Et qui plus est, à l'état sauvage. Je fais un voeu, on ne sait jamais ;)






Frösunda, indique une petite maisonnette en bois jaune faisant office de gare. C'est ici que l'on descend. J'aperçois une petite lampe et un bouquet de fleurs posés sur le rebord de l'une des fenêtres de cette maison, je me demande si, du coup, c'est vraiment une gare... ?




Seulement 5 petites minutes de voiture au travers la campagne suédoise nous permettent d'arriver chez le père de Gabriella. Et là, coup de foudre pour sa maison. Typiquement suédoise, comme vous pouvez vous en douter, en bois rouge bordeaux. C'est une ancienne ferme rénovée m'explique-t-on. J'adore.
Je repère dehors un traineau. "Is that your winter car???". Eh bien oui, c'est bien la winter car, dont le cheval est absent pour le moment (en pension au club). Oouuaa je n'en reviens pas. Le traineau n'est donc pas réservé qu'au Père Noël et esquimaux alors ? Il faudra absolument que je revienne en hiver pour voir ça.




Nous posons nos affaires dans une petite maison juste en face de la principale, qui est en fait l'ancienne grange. Ici, on y trouve juste 2 chambres, une salle-de-bain et tout l'étage, où l'on accède par une échelle en bois, est en quelque sorte un studio de musique.





Des guitares sèches & électriques en tout genre sont posées un peu partout, des amplis, des cables, des piles et des piles de magazines de musiques et de partitions, de vieux fauteuils en cuir foncé, patinés par le temps, sont posés ainsi qu'une table basse au milieu de ce tableau. Le plafond quant à lui est entièrement recouvert de pochette de vinyles.







Mais pas trop le temps de s'éterniser, nous devons retrouver tout le monde à la maison car ce soir c'est cours de cuisine, on s'attaque à un plat plus-tradi-y-a-pas: les meat balls.
Qui sont donc comme leur nom l'indique, des boulettes de viandes faites à partir de boeuf haché et servies avec purée, cornichons, sauce aux airelles, et une excellente sauce aux girolles. Car oui, il faut l'admettre, je crois que les suédois ont les meilleurs champignons du monde !!!




Pendant le cours de cuisine, dispensé par le père de Gabriella, j'arrive à en profiter pour prendre quelques photos de l'intérieur de sa maison...




Tout est en bois, dans la cuisine un magnifique four ancien en fonte fonctionnant au feu est présent, mais on ne l'allumera pas aujourd'hui. Il est beaucoup trop chauffant et l'on risque de transformer la maison en sauna... Une deuxième bonne raison pour revenir au coeur de l'hiver donc.


cuisine

salon

C'est après une bonne tasse de thé dans l'un des canapés moelleux du salon que je regagne mon lit.  J'ai du mal à trouver le sommeil, je suis assez excitée à l'idée de ce qui m'attend demain ...


P.S: Plus de 100 followers sur Facebook, déjà. Je n'en reviens pas ! Merci à tous d'être de plus en plus présents au rdv, je suis encore plus motivée pour vous faire découvrir de nouvelles choses, mettre en place des concours, organiser des DIY... Alors à très vite et encore MERCI




Pour retrouver toutes mes bonnes adresses ainsi que des trucs & astuces pour apporter une petite touche suédoise à votre quotidien, c'est sur la page spécial Stockholm! 

1 commentaire :

Proudly designed by | mlekoshiPlayground |